Etudes

Sans intermédiaire, sans traducteur

Sans intermédiaire, sans traducteur

Nous avons des trésors littéraires dans notre voie Madanyya, écrits par notre cher bien-aimé Cheikh Mounaouar al-madani qui a, comme but de sublimer notre Maître sayyiduna Mohammad, salla Allahu alayhi wa sallam. Parmi ces trésors, il y a cette œuvre que je vous...

Le jeûne du mois de Ramadan d’après, Cheikh Al-Taher Bin Ashour

Le jeûne du mois de Ramadan d’après, Cheikh Al-Taher Bin Ashour

5. Considérer le jeûne parmi les piliers de l’Islam, [méditer] ce qu’il contient de sagesse évidente visant à purifier l’âme et à l’éduquer à dominer les forces corporelles, est un principe établi et indéniable. Nous n’avons pas besoin de le rappeler davantage aux Musulmans. Cependant, ce qui a besoin d’être rappelé et mis en évidence, pour beaucoup d’entre eux, ce sont les états (aḥwāl) qui doivent accompagner le jeûne pour qu’il soit réalisé, par le Musulman, conformément aux finalités religieuses voulues.

Le sens d’ Al Mu’min (le croyant)

Le sens d’ Al Mu’min (le croyant)

Dans de nombreuses traductions françaises du Coran, « al mu’min » est traduit par le terme « croyant » ou encore « véritable croyant ». Dérivé de la racine AMN, il décrit un état de foi, de confiance, de fidélité, et un sentiment de sécurité. Et c’est en effet ce que...

Le Cheikh al-Madani sauve le village en 1952.

Le Cheikh al-Madani sauve le village en 1952.

Quand, au début de 1952, la Régence de Tunis entra dans ce qu’on appellera communément plus tard « la 3ème épreuve de force » avec son cycle inévitable d’arrestations, de répressions, de ratissage [[Le ratissage sinistrement célèbre du Cap Bon (28 janvier-1er février...

Le chemins vers Allah

Le chemins vers Allah

L’œuvre d’Abū Hāmid al-Ghazālī (1058-1111) synthétise à merveille l’osmose entre les actes rituels et leurs sens profonds ; entre la šarī‘a et la haqīqa. Avant que cette synthèse ne soit clairement exposée par sa belle plume, on a parfois songé, à tort, que le...